Darwin et tous ses ennemis

Posté par Brieuc BENEZET le 8 juillet 2008

Mon père n’est pas un singe ?

Cédric Grimoult

Darwin et tous ses ennemis dans histoire des sciences 3850-8

L’histoire des sciences a souvent présenté le récit des aventures des évolutionnistes et de la théorie de l’évolution, nous apprenant à connaître et à comprendre les grandes étapes de cette conquête scientifique qui nous permet aujourd’hui de tenir l’évolution des espèces pour une réalité indiscutable et devenue presque évidente.

Pourtant, présenter les choses ainsi, c’est oublier qu’il existe aussi une histoire de l’anti-évolution, d’un créationnisme qui a cherché et cherche toujours par tous les moyens à s’opposer et à contredire la parole scientifique. Ainsi, l’idée même l’évolution, souvent symbolisée par notre appartenance à une lignée simiesque, est rejetée par les créationnistes qui s’en tiennent au texte de la Bible, d’après lequel tous les humains proviennent d’Adam, le premier homme créé tel quel par Dieu au début des temps. Considérée comme impie, hérétique, intolé-rable, l’idée de l’évolution est combattue avec acharnement pour sauvegarder cette vision dogmatique de la Création divine. Pour les créationnistes, nos pères ne sont pas des singes !

C’est l’histoire de cette réaction, de cette hostilité aux progrès scientifiques et, parfois, à la voix de la raison, qu’entreprend de raconter Mon père n’est pas un singe ? À travers une mise en perspective historique sur le temps long, depuis l’Antiquité jusqu’à l’actualité la plus brûlante, Cédric Grimoult présente, à partir d’une documentation de première main, les grandes étapes de la pensée créationniste confrontée aux découvertes scientifiques successives. Son analyse développe aussi, dans un style précis et clair, les enjeux théoriques, méthodologiques, théologiques et politiques que sous-tendent ces questions controversées, en dévoilant les stratégies des principaux acteurs concernés.

Sur un sujet aussi brûlant, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires ou à nous envoyer vos messages pour l’auteur.

 

A suivre : le sommaire de l’ouvrage
Sommaire

Chapitre I – De la diversité des mythes à l’unité du dogme
L’idée d’évolution dans l’Antiquité grecque et latine
Les dogmes judaïques et chrétiens
Les débuts de la science moderne

Chapitre II – Les premières remises en cause de la théologie naturelle (1707-1800)
La nouvelle définition de l’espèce biologique
Les débuts de la géologie moderne
La censure frappe les premiers transformistes

Chapitre III La guerre d’indépendance des sciences (1800-1859)
La révolution française permet l’essor du transformisme de Lamarck
Une sévère réaction
Les limites du traditionnalisme

Chapitre IV La révolution de l’évolution : la défaite du créationnisme dans la communauté scientifique (1859-1937)
La révolution darwinienne
Les débats au sujet du transformisme après Darwin
Le débat se radicalise : le développement du scientisme

Chapitre V Les Eglises contre-attaquent (1882-1937)
La communauté scientifique se divise
Le finalisme entend concilier Dieu et l’évolution
La naissance du créationnisme contemporain

Chapitre VI Le triomphe de la Synthèse néodarwiniste : la science croit vaincre l’obscurantisme (1937-1969)
La théorie synthétique de l’évolution
Un certain retour du scientisme

Chapitre VII Le retour en force des créationnistes protestants face à la deuxième révolution darwiniste (depuis 1969)
Un débat au sein de la théorie synthétique
La plupart des églises apparaissent divisées
Le deuxième « procès du singe »
Les nouvelles attaques du créationnisme contemporain

Chapitre VIII Les débats contemporains : l’internationale néocréationniste s’oppose à la laïcité (depuis 1985)
L’Intelligent Design
Les rispostes des rationalistes

Conclusion

Lexique

Bibliographie sélective

Index

Laisser un commentaire

 

le blog des fans de fourmis |
Libellules et Ascalaphes au... |
Concepteurs systémiciens |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Archéo et Minéraux
| tosnordiques
| tos2008